Prière RCF

Jeudi 5 mai 2016 (Ascension)

Lc 24, 46-53.
jeudi 5 mai 2016
  par   Marie-Anne Giron
popularité : 19%
0 vote

Tandis qu’il les bénissait, il était emporté au ciel.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
Jésus ressuscité, apparaissant à ses disciples,
leur dit :
« Il est écrit que le Christ souffrirait,
qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour,
et que la conversion serait proclamée en son nom,
pour le pardon des péchés,
à toutes les nations,
en commençant par Jérusalem.
à vous d’en être les témoins.
Et moi, je vais envoyer sur vous
ce que mon Père a promis.
Quant à vous, demeurez dans la ville
jusqu’à ce que vous soyez revêtus
d’une puissance venue d’en haut. »
Puis Jésus les emmena au dehors, jusque vers Béthanie ;
et, levant les mains, il les bénit.
Or, tandis qu’il les bénissait,
il se sépara d’eux
et il était emporté au ciel.
Ils se prosternèrent devant lui,
puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie.
Et ils étaient sans cesse dans le Temple
à bénir Dieu.

Lc 24, 46-54, © AELF, traduction liturgique

Commentaire

Le texte de l’Évangile de ce jour, marque la fin de l’évangile selon saint Luc.
Il marque aussi la fin de la vie terrestre de Jésus, mais n’est pas pour autant un point final ! C’est au contraire un moment charnière qui va nous faire entrer dans le temps de l’Église.

Plusieurs d’entre nous font « le pont de l’Ascension »… En évoquant le pont, on ne croit pas si bien dire ! Avec Jésus, l’Ascension est un pont qui nous permet de passer d’une rive à l’autre. Avec lui, nous sommes en marche vers ce lieu où il veut rassembler tous les hommes : le Royaume des cieux.

Le mystère de l’Ascension nous fait entrevoir qu’il « reviendra de la même manière que vous l’avez vu s’en aller vers le ciel » comme nous dit la première lecture de ce jour tirée du livre des Actes des apôtres.

C’est cela que nous vivons déjà dans l’Espérance, sur cette terre qu’il nous a confiée, là où nous sommes, et dans la mission qui est la nôtre, et c’est cette Bonne Nouvelle qu’il nous faut annoncer,
rien ne doit l’arrêter, ni les catastrophes, ni les guerres, les attentats, les violences !

Oui, « À vous d’en être les témoins ! » Ce n’est pas le moment de rester le regard tourné vers le ciel, c’est le temps de l’annonce de la Bonne nouvelle de Jésus au monde entier, mais « en commençant par Jérusalem » chez nous, en prenant le temps de la prière et de la louange avant de commencer à agir.

Il nous faut garder les pieds sur terre. Nous ne sommes pas seuls pour agir, puisque Jésus promet à ceux qu’il envoie, l’assistance de l’Esprit. « Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis ».

Jésus, le Christ, est ressuscité, il reviendra dans la gloire. C’est cela le cœur de notre foi.
« Or, tandis qu’il les bénissait, il se sépara d’eux, et il était emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils retournèrent à Jérusalem, en grande joie. Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir Dieu »

Contemplons-le ce matin, dans ce geste liturgique de la bénédiction qui nous envoie en mission, et comme les apôtres, soyons « en grande joie » d’avoir à l’annoncer, et louons-le !

Écouter l’émission


Voir le site : La prière du jeudi 5 mai (Ascension) 2016 sur RCF-Côtes d’Armor

Commentaires

Bouton Facebook Bouton Contact image Jésus


Bannière denier

Facebook

Facebook

Facebook

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123