Vendredi 11 mai 2018

Fake news : « Sur internet, le faux a plus de puissance et d’influence que le vrai » Enregistrer au format PDF

0 vote

Ce sont des fausses informations qui auraient largement influencés l’élection de Donald Trump aux États-Unis ou la décision du Royaume-Uni de lancer la procédure de Brexit : les fake news cristallisent les débats. Au point où en début d’année 2018, Emmanuel Macron a décidé de partir en guerre contre eux elles à travers un texte de loi. Mais leur puissance, elle, reste bien réelle. « Sur internet, le faux a plus de puissance et d’influence que le vrai », répond Michel Eltchaninoff, rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

L’immunité du faux

Avant d’expliquer, au travers d’un exemple concret : « Il y a un exemple révélateur, celui de la rumeur abondamment relayée par Donald Trump sur le recours de Barack Obama à un faux certificat de naissance. Il y a eu la publication d’un démenti et les chercheurs se sont aperçus que pendant un temps, le certificat de naissance de Barack Obama a eu plus de circulation sur internet que la rumeur. Mais au bout de quelques jours, la rumeur redevient ce qui circule le plus. Cela signifie que le faux a comme une sorte d’immunité par rapport à sa réfutation. » De quoi interroger sur la place de ces fausses nouvelles et leur proportion à être synonyme de mensonges.

© France3

Voir en ligne : La page sur le site de France 3.