Réflexions sur les contenus

A force de se presser à prendre des selfies, on pourrait bien perdre la capacité à laisser se fondre nos pensées dans un paysage ou une œuvre d’art.
Article repéré par Jef Philippe.

Il semble toujours difficile de saisir une enquête sociologique, car, comme toute bonne enquête sociologique, celles-ci sont surtout qualitatives et se fondent sur des témoignages peu nombreux et variés… dont il semble difficile de dégager des lignes directrices. C’est pourtant ce que réussit à faire la sociologue Dominique Pasquier dans son livre, L’internet des familles modestes en s’intéressant aux transformations des univers populaires par le prisme des usages et des pratiques d’internet.

Depuis des années les arnaques par internet, SMS, contrat de vente à distance, se multiplient et touchent particuliers, professionnels, collectivités, associations… L’Église n’est pas épargnée. Sur internet, il est facile de se faire escroquer surtout lorsqu’on est « novice ». Fraude à la carte bleue, phishing (usurpation d’identité, mot de passe…) sont les pratiques illégales les plus dénombrées. Ce vademecum a pour but de vous donner les moyens pour éviter de tomber dans de nombreux pièges.

Trouvée il y a peu sur le compte Twitter de Gabriel d’Harcourt, cette affichette placardée à l’agence de Boulogne de La Voix du Nord présente les quatre ingrédients du bon article de presse quotidienne régionale. Redirection sur le site d’Olivier Quelier.

Une réflexion récente d’un des sites du diocèse amène à se poser la question de la vie privée sur le web. Ci-joint les conseils de la CNIL.

1) Réagissons-nous à l’actualité ? L’actualité est locale, régionale, nationale et mondiale L’actualité locale, en Goëlo en ce qui nous concerne, nous intéresse, dans les domaines du patrimoine, de la vie maritime, et surtout de la vie paroissiale : les pardons, les événements paroissiaux, professions (...)

Le patrimoine sacré des paroisses fait le lien entre culture et foi et intéresse plus de monde que la plupart des articles destinés aux seuls paroissiens. D’abord quelques statistiques au sujet de la fréquentation des articles concernant le patrimoine sacré des paroisses de Guingamp et Bourbriac (avec liens), puis quelques éléments de réflexion.

Au cours de la réunion des tisserands (le 13 octobre 2015) une personne a posé la question du droit de publier sur les sites des photos d’enfants. Juste quelques points d’attention, sachant qu’on trouvera sur le net et dans certaines revues de photo des dossiers complets consacrés à cette question qui perturbe les photojournalistes : certains ne montrent plus que des gens de dos, ou floutent les visages.